in

L’accouchement par voie basse après une césarienne

Plusieurs femmes veulent opter pour un accouchement par voie basse après leur césarienne, mais cette décision n’est pas facile. Anxieuses des risques que cela peut engendrer, elles se tournent généralement vers les récits partagés par les autres femmes qui ont vécues cette expérience. Même minimes, les risques sont, en effet, présents, c’est pour cette raison qu’il est important de s’informer sur la méthode d’accouchement la plus adaptée pour vous et votre bébé :

Risque de l’accouchement par voie basse après une césarienne

La rupture pelvienne est sans doute le risque principal lors d’un accouchement par voie basse après une césarienne. Sous la pression des contractions de l’accouchement naturel, la cicatrice de votre césarienne précédente peut se déchirer.

En effet, après une césarienne, les fibres de la paroi incisée perd en élasticité, ce qui les rend moins aptes à résister aux fortes contractions.

Les conséquences d’un tel accident sont délicates, mais la probabilité que cela ne vous arrive, est très faible (0,5 %). Cela ne devrait pas vous inquiéter, mais c’est aussi votre droit de vous informer de ces risques. Sachez que si l’accouchement par voie basse après une césarienne ne réussie pas, le corps médical va effectuer une césarienne à la place.

Risque de la césarienne répétée

Une césarienne répétée a aussi ses risques. Les complications de l’incision placentaires, les infections, les hémorragies, peuvent être dangereuses pour les éventuelles prochaines grossesses.

Les professionnels de la santé conseillent fermement un accouchement par voie basse après une césarienne pour les femmes qui ont un bon pronostic de réussite.

Aux alentours de votre 8e mois de grossesse, votre médecin discutera avec vous à propos de la meilleure alternative.

Peut-on accoucher par voie basse après une césarienne ?

Pour avoir une idée sur les facteurs qui influent positivement et négativement, sur la réussite de l’accouchement par voie vaginale après une césarienne les voici :

La voie basse après une césarienne est favorable si :

  • C’est votre première césarienne : c’est un autre point à examiner dans votre dossier médical. Moins vous avez eu de césariennes moins sont les risques.
  • Votre dernier accouchement date d’au moins 18 mois : des études ont montré que plus vous laisser de temps de repos après votre césarienne moins il y a de risques d’une rupture pelvienne.
  • Vous avez déjà accouché par voie vaginale : en présence d’un accouchement par voie basse le taux de réussite de votre césarienne augmente considérablement.
  • Vous avez subi une incision transversale (horizontale) lors de votre dernière césarienne.
  • Le travail se déclenche spontanément (n’est pas forcé.).

La voie basse après une césarienne n’est pas favorable si :

  • La première césarienne est due à une raison médicale permanente : un bassin trop étroit, une hypertension…
  • La mère est âgée de plus de 35 ans ou est obèse : c’est toujours possible, mais le taux de réussite diminue.
  • La durée qui sépare la césarienne et la date du prochain accouchement est moins de 18 mois.
  • Le bébé fait plus de 4 kg : la césarienne est plus valable dans ce cas.
  • Le travail se déroule après 40 semaines de grossesse

Pour résumer : l’accouchement par voie basse après une césarienne est possible et même recommandé dans certains cas. Toutefois, certains facteurs doivent être pris en compte pour déterminer que c’est assurément le meilleur choix.

congé de maternité en Tunisie

Le congé de maternité en Tunisie : durée, salaire et conditions

soigner cicatrice césarienne maison

Cicatrice césarienne : comment la soigner à la maison ?