in

Pourquoi faire une rééducation périnéale après l’accouchement ?

Le périnée est une partie du corps humain souvent tabou. Le seul moment où on en parle, c’est lors des suites de grossesses, quand il est question de rééducation. Pourtant, cette partie du corps a son utilité tout au long de la vie, il faut en prendre soin sinon, elle peut provoquer des effets désagréables. Voici ce que vous devez savoir sur la rééducation périnéale après l’accouchement :

C’est quoi le périnée ?

Le périnée est un ensemble de couches de muscles et ligament qui soutiennent toute la zone du bassin y compris les organes, l’anus, les organes génitaux et la vessie chez l’homme et la femme.

C’est grâce à lui qu’on peut se retenir lorsqu’on est loin des toilettes. Les femmes ne se rendent pas compte de son existence que lorsqu’il s’endommage après l’accouchement. Pourtant, le périnée travaille tous les jours, notamment lorsque nous portons une charge lourde, lorsqu’on éternue ou encore si on se tape des fous rires.

Quel lien entre périnée et accouchement ?

Les deux principales causes qui doivent vous pousser à faire des séances de rééducation périnéales sont la grossesse et l’accouchement. 

Lorsque vous êtes enceintes, c’est le plancher pelvien qui supportera le poids de bébé pendant 9 mois. La pression va le sur-solliciter et le fragilisé.

Ensuite, le passage du bébé lors de l’accouchement par voie basse détend le périnée. C’est encore plus vrai dans les cas du passage d’un “gros bébé” ou en cas de grossesses multiples. D’ailleurs, les femmes qui accouchent par césarienne sont aussi concernées puisque le périnée a quand même soutenu bébé pendant plusieurs mois.

Pourquoi la rééducation périnéale est importante ?

En cas de relâchement du périnée, la femme peut avoir des incontinences urinaires ou encore des pets incontrôlées et plus intimement une perte de sensation à cause de l’élargissement du vagin.

Dans les cas les plus graves, l’affaiblissement du périnée peut provoquer une descente d’organes, c’est-à-dire que la vessie, l’utérus et le rectum descendent de leurs positions initiales.

Comment se passent les séances ?

À l’aide d’une sage-femme ou d’un kinésithérapeute, vous allez suivre des exercices du périnée afin de reprendre le contrôle sur ces muscles. 

Parmi les exercices de rééducation périnéale, il existe les méthodes biofeedback et l’électrostimulation.

  • Le biofeedback : permet de prendre conscience des phénomènes de contractions du vagin et de les travailler à l’aide d’une sonde vaginale.
  • L’électrostimulation : lors de cette méthode, le spécialiste stimule les muscles du périnée avec un courant électrique faible.

Pour continuer votre thérapie, en dehors des séances, on vous donnera un programme d’exercices à faire tous les jours à la maison.

Quand commencer la rééducation du périnée ?

On conseille à la jeune maman de consulter, environ 6 semaines après son accouchement. 

Le gynécologue ou la sage-femme, va d’abord s’assurer que vos organes ont repris places puis il va contrôler la tonicité du périnée. Vous pouvez lui parler des symptômes qui vous dérangent, une incontinence notamment, ça l’aidera à évaluer votre situation. Néanmoins, il ne faut pas se lancer soi-même dans la rééducation périnéale avant de visiter un professionnel.

choisir le siège auto de votre enfant

3 étapes pour bien choisir le siège auto de votre enfant

préparer valises enfants

Vacances : comment préparer les valises de vos enfants ?