in

Soigner la chute des cheveux après l’accouchement

Pendant la grossesse, le corps de la femme subit une tempête hormonale qui provoque un chamboulement émotionnel mais aussi physiologique. Même si vous vous sentez fragilisée par les symptômes de grossesse, sachez que ces transformations sont provoquées pour le bien du bébé et le vôtre. Après l’accouchement, le corps traverse la même épreuve pour s’adapter aux nouvelles conditions auxquelles il fait face. C’est à cette période que le capillaire se fragilise et que la chute des cheveux commence à se manifester. Pourquoi cela arrive ? Quand faut-il s’inquiéter ? Et enfin comment diminuer cette perte ? Découvrez les réponses dans cet article.

S.O.S. : mes cheveux chutent en masse !

Les femmes enceintes remarquent que leurs cheveux, deviennent plus brillants, plus denses et sains pendant la grossesse. Ce phénomène est dû à l’augmentation de la production d’hormones œstrogène. Cependant, une fois la délivrance accomplie, ces hormones subissent une chute brutale provoquant le même effet sur votre capillaire. Votre chevelure se fragilise et la perte de poil devient en conséquence plus importante.

Rassurez-vous, cette manifestation physique est tout à fait naturelle et touche plus de la moitié des tunisiennes. Ne soyez pas effrayé en voyant la quantité de cheveux retirée après que vous vous êtes brossée. La chute de cheveux persiste peut persister pendant 1 à 3 mois après l’accouchement et diminuent progressivement avec le temps. Votre capillaire reprendra sa densité rapidement après cette période. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’être patiente.

Toutefois, certaines mamans sont touchées par un cas de chute cheveux après l’accouchement plus sérieux qu’il ne faut pas ignorer.

Quand est-ce que je dois m’inquiéter ?

La période de chute dure généralement 4 à 12 semaines et peut s’allonger jusqu’à 8ème mois de maternité. L’intensité de la perte de cheveux diminue petit à petit plus vous vous éloignez de la date d’accouchement.

Cependant, si passé le délai de 12 mois, mais que la vitesse de perte n’a toujours pas eu l’intention de freiner, n’hésitez pas à consulter un médecin ou un dermatologue. La chute post-partum peut cacher un trouble hormonal qui a perduré plus que la normale. Une consultation d’un spécialiste sera le meilleur moyen de détecter une telle anomalie.

Lire aussi : J’ai eu le baby blues après l’accouchement !

Je limite la perte de cheveux avec un soin capillaire.

Est-il possible d’arrêter la perte de cheveux ? Jusqu’à maintenant, il n’y a aucune méthode très efficace cependant, il est possible de la limiter. À cause de longue durée nécessaire pour que vos cheveux repoussent, il sera impératif de les soigner et d’adopter une nouvelle routine capillaire.

Des soins à base d’huile de coco, d’huile de ricin ou d’olives accélèrent considérablement la repousse du cheveu. Ils apportent une bonne base de nutriments aux racines et favorisent la chevelure abondante.

Optimisez la repousse, en hydratant les pointes de cheveux chaque soir avec du gel d’Aloe vera. Finalement, quoi de mieux qu’un massage du cuir chevelu pour stimuler la circulation sanguine. Avec les bouts des doigts, effectuez des mouvements circulaires doux, mais fermes sur votre crâne.

Lire aussi : Prendre soin des cheveux en été : conseils et recettes

Je m’alimente bien pour stimuler la repousse

La bonne santé de vos cheveux passe d’abord par une alimentation saine et équilibrée. Les racines fragilisées doivent être nourries de vitamines et plus précisément ceux du groupe B pour se renforcer.

  • Les aliments riches en B5, B6 et B8 comme le foie, les germes de blé, les jaunes d’oeufs et les viandes blanches sont à intégrer dans votre régime quotidien. Ils participent à la repousse du cheveu et protègent le bulbe.
  • Les acides aminés permettent de synthétiser la kératine, vous les trouverez dans les protéines animales et végétales comme les jaunes d’oeufs, les lentilles et les poissons. Privilégiez-les dans vos prochains repas.
  • Consommez du fer contenu dans le soja, le cumin et le noix de cajou pour favoriser l’oxygénation du bulbe du cheveu.
  • Ajoutez un jus d’orange riche en vitamine C au cours du repas pour faciliter l’absorption du fer.

Un dernier conseil. Pendant la chute post-partum évitez de vous brosser fréquemment pour éviter l’apparition d’une mini-calvitie sur certains endroits. Munissez-vous de patience, soyez régulier dans vos soins capillaires et adopter un régime alimentaire équilibré.

éloigner belle mère toxique

5 conseils efficaces pour éloigner une belle-mère toxique

comment louer voiture tunisie

Louer une voiture en Tunisie : ce que vous devez savoir