in

Le congé de maternité en Tunisie : durée, salaire et conditions

En attendant l’approbation du nouveau projet de loi à l’assemblée générale qui accordera plusieurs avantages à la femme tunisienne, nous allons répondre à toutes vos questions sur la situation du congé de maternité et paternité en 2022. Quelle est la durée du congé de maternité en Tunisie ? Quels sont les autres avantages ? ayelti.tn vous explique :

Congé de maternité : conditions et salaire

Pour bénéficier du congé de maternité la femme travailleuse doit justifier au moins 80 jours de travail pendant les 4 trimestres civils (soit une année) qui précède la date d’accouchement. Quant au salaire versé, il diffère selon la fonction exercée.

Pour la salariée :

La CNAM lui accorde une indemnité égale aux 67% de son salaire. Si la futur-maman travaille dans le secteur privé, son entreprise peut lui accorder la totalité de son salaire mais c’est facultatif.

Pour les fonctionnaires :

La femme qui travaille pour l’Etat reçoit la totalité de son salaire pendant les 2 mois de congé de maternité obligatoires. Elle peut bénéficier de deux mois supplémentaires de congé payé, mais elle ne recevra que 50% de son salaire pendant cette durée.

Pour les agricultrices :

La femme qui travaille dans le secteur agricole reçoit 50% du salaire minimum agricole garanti (SMAG) qui est actuellement fixé à 16,512 dinars.

Congé de maternité : la durée

La durée du congé de maternité est toujours inégale entre les femmes fonctionnaires et salariées.

En 2022, les salariées bénéficient de 30 jours de congé de maternité.

Il peut être  entre le congé prénatal (avant l’accouchement) et le congé postnatal (après l’accouchement).

Les fonctionnaires quant à elles ont droit à 2 mois de congé de maternité. 

Le congé prénatal dure 15 jours et peut-être prolongée à 1 mois sur justifications de certificats médicaux. Ce congé peut-être fusionné avec le congé annuel si vous le souhaitez.

À l’occasion de la naissance de son enfant, le père a droit à 2 jours de congé payé de paternité.

Le repos d’allaitement après l’accouchement

Après la naissance, la femme qui allaite son nouveau-né aura droit pendant 6 mois, à deux repos d’une demi-heure chacun, durant les heures de travail. L’un est fixé pendant la séance du matin, l’autre pendant la séance de l’après-midi, et ce, en accord avec l’employeur. La travailleuse qui allaite son enfant est tenue de présenter un certificat médical prouvant l’allaitement naturel. Elle peut notamment utiliser ces pauses pour tirer le lait afin d’éviter l’engorgement.

Lire aussi : Allaitement : 10 astuces pour soulager l’engorgement des seins

 

traitement varices jambes grossesse

6 traitements naturels contre les varices des jambes

L'accouchement par voie basse après une césarienne

L’accouchement par voie basse après une césarienne